Archives du mot-clé Noël

Veillée de Noël

Lors de notre WE à Tamié, l’évangile du dimanche était celui de Matthieu chap 25 « J’avais faim , vous m’avez donné à manger, j’avais soif, vous m’avez donné à boire… ». J’ai donc proposé aux jeunes une veillée inspirée de ce texte : ils se la sont appropriée, l’ont remaniée, ont rajouté des personnages… Me restait plus qu’à la remettre en forme… Et en 3 répétitions « le Noël du Père Martin » prenait vie. Ce vieux cordonnier, à la veille de Noël, attends la visite du Seigneur, qui ne se manifeste pas comme il l’attend… et pourtant … Bravo au groupe d’aumônerie de 4eme/3eme pour leur implication !

Célébration de Noël

Tout a commencé par un temps de veillée préparée par un groupe de jeunes de l’aumônerie.

Le thème : la rencontre … avec qui , pourquoi, comment ?

4 garçons triste et désœuvrés croisent la route d’un groupe de jeunes qui sortent d’une séance d’aumônerie et se rendent à la messe de Noel. Que va-t-il se passer pour qu’ils veuillent les suivre… ? Qui peut changer leur vie ? Tout cela présenté sous la forme d’une petite comédie musicale. Beaucoup de travail et d’investissement pour en arriver là : bravo à tous.

celebration2015

C’est le père Jean Michel qui célébrait accompagné du père Rojon qui nous avait fait la surprise d’être là! Beaucoup de monde à l’espace, bientôt trop petit pour cette célébration pleine de joie ! Puis nous avons laissé place à la chorale qui nous a présenté un spectacle de qualité.

Sortie Cinéma : Joyeux Noël

Après une grosse séquence de travail en éducation musicale sur la « musique de film » et le thème de la guerre, tous nos élèves de 3ème se sont rendus au cinéma Pathé de Chambéry lundi 14 décembre pour voir « Joyeux noël ». Ce film de Christian Carion, sorti en 2005, s’inspire de faits réels : les fraternisations entre les soldats français, allemands et écossais dans les tranchées, sur le no man’land, pendant la première guerre mondiale, le soir de noël 1914. Il s’agit d’une coproduction européenne qui réunit à l’écran des français, des allemands, des belges et des anglais. La musique est au cœur du film, c’est elle qui enclenche les fraternisations. Philippe Rombi compose une bande originale au plus proche de l’image, très belle réussite de lien entre le visuel et le sonore sur un sujet historique difficile et délicat. Nos troisièmes auront la possibilité de présenter « Joyeux noël » à l’épreuve finale d’histoire des arts. Enfin je rajouterai qu’en cette fin d’année 2015 agitée, ce film sur la fraternité et la paix a touché nos élèves. Beaucoup d’entre eux ont su l’exprimer.

joyeuxnoel