Archives du mot-clé Histoire-géographie

Musée des Confluences

conflunces

Pour faire rimer musée avec intérêt, pas de souci : vous emmenez vos élèves de classes de 6ème à Lyon, vous cherchez les Confluences et vous obtenez un savant mélange d’architecture moderne et de croisement d’espèces qui vous ouvre à l’origine de la vie et vous emmène de l’Antiquité au monde Arctique en passant par des collections de papillons ou de coléoptères mises en valeur de façon originale. Le musée des sciences, par exemple, présente un visage attrayant loin des poussières des anciens muséums… Les expositions temporaires les ont fait voyager à travers le monde : ils ont trouvé chaussures à leurs pieds en parcourant la collection des divers souliers utilisés dans le monde, à toutes les époques, cothurnes japonaises ou sandalettes d’enfants, chaussures pour pieds bandés ou sabots rudimentaires… 

Visite au MÉMORIAL D’IZIEU

 « La photographie est une émotion humaine », ce sont là les premiers mots du photographe belge que la classe de 4C a rencontré ce lundi 17 octobre au Mémorial d’Izieu dans l’Ain. La matinée a débuté par la visite commentée de l’exposition de l’artiste « Si je t’oublie… », une quinzaine de photographies en noir et blanc représentant des vues de camps de concentration et d’extermination, en effet, Luc Mary-Rabine photographie les traces matérielles du mal nazi, de l’idéologie qui tuait l’autre, précisément parce qu’il était autre. Avec beaucoup de pudeur mais non sans émotion, l’artiste a tenté de faire revivre ces moments photographiques et de les partager avec nos élèves. Après une petite pause déjeuner nous avons consacré notre après-midi à la découverte même du lieu, le guide du Mémorial a, entre autre, expliqué à nos collégiens la naissance de la Maison d’Izieu, le dévouement du couple Zlatin pour protéger les enfants de cette colonie et bien sûr la rafle du 6 avril 1944. Les dessins des enfants ainsi que les lettres encore présentes dans la maison témoignent de leurs quelques mois passés dans ce lieu chargé « d’Histoire ».

izieu

Cette sortie dont le but était de rencontrer une photographe dans le cadre des parcours avenir et artistique a également permis de travailler le parcours citoyen et de mettre en exergue le devoir de mémoire. Un grand merci à Mmes Mathiez et Héraud pour leur participation à cette journée, à notre classe de 4C qui s’est faite remarquer par sa qualité d’écoute et son intérêt, à M. et Mme Mary-Rabine ainsi qu’au personnel du Mémorial pour leur accueil, leurs témoignages et explications. Nos élèves donneront suite à cette visite en E.P.I sur la presse par la publication de lettres et d’articles.

« Quand la petite histoire rencontre la grande Histoire ».

Les élèves de 3B, 3E et 3F ont découvert, à travers des documents provenant des archives départementales de Savoie, la vie des civils et des militaires savoyards, pendant la Grande Guerre : la plaque commémorative située dans le Hall du collège a servi de point d’appui à cette recherche. Les noms de 3 professeurs et 42 élèves y figurent, avec la mention « mort pour la France ».

guerre

Une recherche, à partir des noms et prénoms, sur le site http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr permet de retrouver les registres tenus par l’armée, de tous les Poilus mort à la guerre (le site couvre également toutes les autres guerres dans lesquelles la France a été impliquée). Les élèves ont ainsi, avec étonnement, découvert que certains sont décédés dès les premiers jours de guerre, lors de la bataille de la Somme (1 million de victimes en 1916), lors d’une évacuation en ambulance, lors de la bataille des Dardanelles, ou des suites de « fatigue intense ». Au plus près de l’Histoire, cette recherche a suscité parfois quelques inquiétudes : sont-ils enterrés derrière la plaque commémorative ?! Mais ils ont surtout été surpris par l’âge des décès : 20 ans en moyenne, à l’époque où Saint François était un externat.

Une jeunesse sacrifiée hier, mais une mémoire vivante aujourd’hui, transmise à travers les cours d’Histoire et les archives numérisées.

M Desseaux

Pour la 9e année consécutive, le Collège St François de Sales a accueilli Christian Desseaux venu témoigner de son passé de résistant lors de la seconde Guerre mondialeet de son internement dans les camps de concentration de Buchenwald et de Dora. Cette intervention préparée par les enseignants d’Histoire du Collège aidés par Mr André Reffet, ancien professeur d’Histoire, a concerné 200 élèves de 3e.

desseaux

L’émotion a été très vive lorsque les élèves ont entonné en l’honneur de leur hôte, le chant des Partisans, que leur professeur de musique Mme Chopin a avec longueur et patience de temps, su leur transmettre. Les collégiens ont ensuite écouté avec beaucoup d’émotion un témoignage fait de douleur, de peur, de détresse… mais aussi porteur d’idéal, d’humanité, de liberté et de fraternité. Un début d’année sous le signe du devoir de mémoire dont nos adolescents se souviendront longtemps.

Milano

« On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va. Cette
pensée de Christophe Colomb pourrait résumer la préparation d’un voyage aussi exaltant dans les objectifs que soulevant la perplexité dans les relations avec les partenaires italiens.

30 pays visités en 2 jours, passant de la Russie à l’Angola, du Chili à la Chine. Nos 57 élèves ont cotoyé les quelques 100000 visiteurs/jour d’une expo universelle qui a déjà accueilli 25 millions de curieux.

Des pavillons ludiques comme le filet tendu au-dessus d’une canopée symbolique pour le Brésil, au très conceptuel pavillon coréen, nous avons travaillé sur les pays émergents et l’histoire des expositions depuis leur création il y a 165 ans. Nos élèves ont mangé libanais, slovaque, maltais, et bien sûr italien, chanté la Marseillaise sous les alcôves du pavillon français, attendu, mais pas trop, pour certains pays comme l’Allemagne ou la Chine, renoncé à entrer au Japon (7 heures d’attente…).

milan