« Quand la petite histoire rencontre la grande Histoire ».

Les élèves de 3B, 3E et 3F ont découvert, à travers des documents provenant des archives départementales de Savoie, la vie des civils et des militaires savoyards, pendant la Grande Guerre : la plaque commémorative située dans le Hall du collège a servi de point d’appui à cette recherche. Les noms de 3 professeurs et 42 élèves y figurent, avec la mention « mort pour la France ».

guerre

Une recherche, à partir des noms et prénoms, sur le site http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr permet de retrouver les registres tenus par l’armée, de tous les Poilus mort à la guerre (le site couvre également toutes les autres guerres dans lesquelles la France a été impliquée). Les élèves ont ainsi, avec étonnement, découvert que certains sont décédés dès les premiers jours de guerre, lors de la bataille de la Somme (1 million de victimes en 1916), lors d’une évacuation en ambulance, lors de la bataille des Dardanelles, ou des suites de « fatigue intense ». Au plus près de l’Histoire, cette recherche a suscité parfois quelques inquiétudes : sont-ils enterrés derrière la plaque commémorative ?! Mais ils ont surtout été surpris par l’âge des décès : 20 ans en moyenne, à l’époque où Saint François était un externat.

Une jeunesse sacrifiée hier, mais une mémoire vivante aujourd’hui, transmise à travers les cours d’Histoire et les archives numérisées.

Partager ce contenu :