Archives mensuelles : octobre 2016

Sortie Humanités : L’aventure est possible ! Les pépites

146399-jpg-c_300_300_x-f_jpg-q_x-xxyxxNous sommes allés voir le film Les pépites qui évoque l’aventure de Christian et Marie-France, ce couple touché par la détresse des enfants de la décharge de Phnom-Penh. Alors qu’au départ, ils essayaient modestement de soigner leurs blessures et de leur apporter un repas à la décharge, ils se retrouvent 20 ans plus tard à la tête de l’association Pour un sourire d’enfant qui scolarise 5 000 enfants, de la maternelle aux formations professionnelles. Nous avons retenu la phrase d’une enfant, qui leur avait donné un bouquet de fleurs, fait avec des écailles de poissons : « nous étions comme les écailles de poissons, nous étions sales et nous sentions mauvais mais malgré cela vous avez fait de nous un bouquet de fleurs … » Preuve que la plus belle des aventures est la rencontre de l’autre !

pepites1

Coulisses du batiment

Ce Jeudi 13 octobre, les 4èmes A et 4èmes B sont partis la matinée en visite de chantier pour découvrir les métiers du BTP. Ils ont pu, tous muni d’un casque et d’un gilet fluo, visiter un chantier pour une création de 4000 m² de bureau dans le secteur de la cassine. Cette rencontre avec des professionnels leur a permis de comprendre les différentes étapes de la construction.

Chacun à commencer à découvrir les différents parcours de formation pour rejoindre la filière du bâtiment. Merci aux guides qui ont présenté leur métier avec passion et aux accompagnateurs et aux élèves qui ont apprécié cette première sortie du parcours Avenir en classe de 4ème

coulisses

.

Formation des délégués

La première rencontre avec les délégués de classes a été l’occasion de sensibiliser les plus jeunes à cette nouvelle fonction et de procéder pour les 4èmes à l’élection du conseiller général jeune ; Margot BAUDRY représentera le collège aux instance du département, Clément PRENVEILLE a été élu représentant des élèves au conseil d’établissement.

delegues

Les troisièmes D,F et H sont descendus dans le Sud

Nous sommes partis en bus fort tôt du collège, quelle aubaine ! Ainsi nous étions à l’heure aux « Carrières de Lumière » des « Baux de Provence » pour visiter une exposition peu banale. Sur des parois de pierre étaient projetées en mouvement et en musique s’il vous plaît des œuvres de Chagall : plafond de l’opéra Garnier, mosaïques, vitraux, cirque…..Instant féérique tout semblait hors du temps. Nous avons atterri et pris la direction de Marseille. La « Cité Radieuse » ou « la maison du Fada » nous attendait. Erigée par « Le Corbusier » cet immeuble construit sur pilotis est classé aux monuments historiques. Il est vrai qu’il est quelque peu particulier. Son système d’habitat offrait aux résidents la possibilité de vivre quasiment en autarcie, puisqu’appartement de 98m2, maternelle, gymnase, bibliothèque, et magasin étaient au même endroit ! Nous ne dormîmes pas dans l’appartement témoin mais dans une auberge de jeunesse près de la mer au grand bonheur de nos élèves qui faute, d’avoir l’autorisation de se baigner ont mis les pieds dans l’eau, organisé des parties de foot, batifolé.

marseille

Après une bonne nuit ! Nous nous sommes dirigés vers le quartier du vieux port. Grandiose ! Nous avons visité Le MUCEM (musée des de l’Europe et de la méditerranée) dont l’architecture est aussi passionnante que les expositions. Cette structure en béton ressemble soit à un gigantesque moucharabieh, soit à un ban de corail….qui laisse filtrer la lumière. Un chemin intérieur vous propulse du monde du XXI vers le XIII avec le Fort Saint Jean. Heures de pique-nique heures de liberté pour chacun. Rendez-vous au pied de la grande roue pour une promenade en bateau au pied des calanques. Prodigieux spectacles de falaises descendant vers la mer.

Nous serions bien restés quelques jours de plus dans cette cité phocéenne. Nous y retournerons ! Sur la route du retour nous nous sommes arrêtés «aux Camps des Milles » ancienne briquèterie transformée en camp d’internés pendant la seconde guerre mondiale. Sur les murs on a pu voir des peintures réalisées par les prisonniers comme celles de « Max Ernst ». Nos élèves qui sont toujours d’une sagesse exemplaire, lors des visites, ont été remarqués par des officiels (députés et sénateurs présents ce jour-là) qui ont demandé à les rencontrer. L’échange a été parfait !

« Quand la petite histoire rencontre la grande Histoire ».

Les élèves de 3B, 3E et 3F ont découvert, à travers des documents provenant des archives départementales de Savoie, la vie des civils et des militaires savoyards, pendant la Grande Guerre : la plaque commémorative située dans le Hall du collège a servi de point d’appui à cette recherche. Les noms de 3 professeurs et 42 élèves y figurent, avec la mention « mort pour la France ».

guerre

Une recherche, à partir des noms et prénoms, sur le site http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr permet de retrouver les registres tenus par l’armée, de tous les Poilus mort à la guerre (le site couvre également toutes les autres guerres dans lesquelles la France a été impliquée). Les élèves ont ainsi, avec étonnement, découvert que certains sont décédés dès les premiers jours de guerre, lors de la bataille de la Somme (1 million de victimes en 1916), lors d’une évacuation en ambulance, lors de la bataille des Dardanelles, ou des suites de « fatigue intense ». Au plus près de l’Histoire, cette recherche a suscité parfois quelques inquiétudes : sont-ils enterrés derrière la plaque commémorative ?! Mais ils ont surtout été surpris par l’âge des décès : 20 ans en moyenne, à l’époque où Saint François était un externat.

Une jeunesse sacrifiée hier, mais une mémoire vivante aujourd’hui, transmise à travers les cours d’Histoire et les archives numérisées.

Paris, nous voilà !

C’est avec grand enthousiasme que les élèves de 3C du Collège St François de Sales sont partis – sac au dos- en voyage d’intégration de trois jours à Paris. Sous la houlette de leur professeur principal, accompagnés des professeurs de physique et français, ces jeunes gens sont allés à la découverte des lieux mythiques de la capitale : la Tour Eiffel grimpée au pas de course, la Seine en bateau mouche, Notre Dame et ses rosaces pour le premier jour.

paris

Le lendemain la Cité des sciences leur ouvrait ses portes, et ses modules autour des mathématiques, du son et des planètes, avant d’aller à la rencontre des célébrités du Musée Grévin , de grimper au Bateau Lavoir sur la colline de Montmartre . C’est auprès de Mona Lisa et de la victoire de Samothrace que se sont poursuivies les visites culturelles avant de remonter les Champs Elysées et de contempler une dernière fois tout Paris depuis l’esplanade qui surplombe l’Arc de Triomphe…. Des journées bien remplies, un ciel radieux…et un exercice de maths pour couronner le tout afin d’additionner le nombre de marches cumulées pendant ce séjour tant pour monter à l’assaut des monuments que pour rejoindre les rames du métro ! Ce voyage scolaire a été une réussite à tout point de vue !

Refuge du col de la Vanoise

Mercredi 21 et jeudi 22 septembre nos élèves de sixième A et B ont mis leur sac à dos et lassé leurs chaussures de marche direction : le refuge du col de la Vanoise ! Après un départ pluvieux de Termignon, où nous avons dû confectionner des caps de pluie improvisées avec des sacs poubelles, nous avons rejoint le refuge du plan du lac.

vanoise

Thomas MINAUD, accompagnateur moyenne montagne, nous a présenté le parc national et expliqué ses règles. Nous avons ensuite emprunté un petit sentier et sommes descendus pendant plus d’une heure avant d’arriver au refuge d’Entre-Deux-Eaux où nous avons pique-niqué. Nous avons ensuite entrepris une bonne heure d’ascension durant laquelle certains élèves ont fourni beaucoup d’efforts pour se surpasser et avancer ! C’est après plusieurs pauses et une bonne heure de randonnée supplémentaire que nous sommes enfin arrivés au refuge où les élèves ont pu se reposer et s’installer dans les dortoirs.

La veillée du soir avec un temps par classe a permis à tous de mieux faire connaissance au travers de petits jeux où chacun a pu s’exprimer devant les autres et bien rigoler ! Veillée qui s’est achevée par un conte bien mené par Thomas sous le regard attentif de nos élèves. Les élèves ont tourné sur cinq ateliers le jeudi matin. Ils ont pu observer l’influence du milieu sur la répartition des êtres-vivants, échanger sur la faune et la vie des marmottes, découvrir comment s’orienter avec une carte en fonction de ce que l’on observe autour de soi, approcher la notion d’échelle d’une carte et de distance, et enfin faire quelques étirements.

La redescente au car par Pralognan a été bien appréciée par les élèves, marmottes et chamois au rendez-vous, même si quelques-uns ont dû puiser dans leurs réserves ou faire face à quelques ampoules…

Sortie des troisièmes B/E/G/I

INTEGRATION, voici le mot pour cette journée du lundi et cela, à travers différentes  activités terrestres et aquatiques. Les élèves ont donc découvert le paddle, le canoë, le VTT, le VTC, le tir à la sarbacane, le tir à la carabine laser, la course d’orientation. Mais avant tout, ils ont passé une journée ensemble et l’intégration a été réussie. Un grand merci aux accompagnateurs qui ont donné de leur temps pour encadrer les élèves.

integration